VOYAGE - PHOTO - CONSEILS & ACCESSOIRES - LIFESTYLE

Comment éviter le surbooking

Le surbooking est désormais très fréquent, c’est une réalité. Il faut donc s’attendre, à parfois, se voir refuser l’embarquement à bord de notre vol d’avion. Voici quelques trucs pour réduire tes chances d’être bumpé out d’un vol d’avion.

C’est quoi le surbooking ?

Pour contrer les nombreuses annulations de dernières minutes, les compagnies aériennes vendent 5 à 10% de plus de sièges que la capacité réelle de l’avion. Alors, des fois, ya juste trop de monde et pas assez de places dans l’avion.

Yep, c’est légal !

Premièrement, il faut savoir que la surréservation (surbooking) n’est pas illégale et qu’une compagnie aérienne peut, en tout temps, vous refuser l’embarquement à bord de son appareil.

Cela dit, comme l’ont démontré les faits rapportés dernièrement, des notions de civisme ont échappées à certaine(s!) compagnie(s!) aérienne(s!). #unitedairline

Que se passe-t-il en cas de surbooking (excluant l’option de taper sur le monde)

  • Le surclassement : Si la classe économique est surbookée, mais qu’il y a encore des sièges disponibles en première classe, tu pourrais être surclassé en première. Enjoy!
  • L’appel aux volontaires : Habituellement, la compagnie trouve des volontaires qui acceptent de reporter leur vol à un peu plus tard (moyennant parfois une indemnité.)
  • Le refus d’embarquement : Selon un algorithme plus ou moins établi (am, stram, gram…), il se peut que tu sois le malchanceux qui se fasse sortir. Il faudra alors attendre le prochain vol (avec une prime de dédommagement, parfois intéressante, selon les compagnies).

Comment l’éviter (autant que possible)

  1. Arriver d’avance: Respecte les temps recommandés par la compagnie (au plus tôt possible).
  2. Réserver ton siège à l’avance : Au moment de l’achat ou 72 heures à avant le départ, il est possible de choisir son siège dans l’appareil sur le site de la compagnie aérienne.
  3. Favoriser les vols nolisés (plutôt que les réguliers): Le surbooking se fait seulement pour les vols réguliers.
  4. Éviter les vols avec escales : Simple question de mathématique. Plus de vols = plus de chance de te faire prendre.
  5. Devenir membre du programme des voyageurs fréquents de la compagnie aérienne: Ils seront plus gênés de te choisir…
  6. Éviter les périodes de pointe: Les vols d’avion le 23 décembre et le vendredi soir sont probablement à éviter.
  7. Éviter les derniers vols de la journée : Tous les « bumpés » seront déportés sur les vols plus tard dans la journée, si bien que les derniers vols pourraient être surbookés à cause des victimes du surbooking. (c’est sans fin)
  8. Bien choisir ta compagnie aérienne: Certaines sont vraiment reconnues pour le surbooking massif. D’autre part, les compagnies aériennes asiatiques et européennes ont une meilleure réputation pour leur service. Sans garantir les refus d’embarquement, elles t’offriront un meilleur dédommagement (et ne te sortiront pas de l’avion par un pied.)
  9. Prendre un billet en première classe ou classe affaires: Les surbooking sont beaucoup plus rares en première classe.
  10. Faire des bébés (?!) : Les femmes enceintes, les personnes à mobilité réduite ou accompagnées de jeunes enfants sont prioritaires pour l’embarquement.

Bon voyage ! (si tu réussis à partir)


Convaincue que le voyage est d’abord et avant tout un état d’esprit, elle observe, goûte, photographie, écoute et explore en permanence dans le « beat » d’une voyageuse. Que se soit dans sa ville natale, Montréal, ou partout ailleurs au monde, elle recherche les beautés d’ici et d’ailleurs.

DANS LE MÊME GENRE

INSTAGRAM
Encore plus de photos !