VOYAGE - PHOTO - CONSEILS & ACCESSOIRES - LIFESTYLE
EN LECTURE

Vivre l’expérience du parfait colon québécoi...

Vivre l’expérience du parfait colon québécois

Comment faire un « Ovila Pronovost » de toi même en 6 étapes

Que tu sois un touriste avide d’expérience ou que tu sois un québécois pure laine qui souhaite renouer avec ses racines, voici les étapes pour te mettre dans la peau des premiers colons québécois.

1ere étape : Te greyer des bons accessoires

Une chemise carreautée (à carreaux), un casque de pouel (chapeau à queue de raton laveur) ou une ceinture fléchée; trouve ce qui te met le plus dans l’ambiance.

2e étape : Accoster en terres inconnues

goelette-grosse-ile

Tu montes à bord d‘une goélette sur le fleuve Saint-Laurent et tu participes aux manoeuvres de la voile traditionnelle. Pour une cinquantaine de dollars par personne, tu gouteras aux charmes authentiques d’un vieux gréement et tu découvriras un pan de l’histoire du Québec. Au retour, n’oublie pas de crier  » TERRE ! » lorsque tu apercevras le Mont-Royal; tout est une question d’attitude.

La Goélette Grosse-Île.

3e étape : T’en mettre plein de gorgoton

la-binerie-2

Bien sûr, y’a la typique cabane à sucre, mais ça, c’est juste au printemps. Le reste de l’année, tu n’as pas le temps de t’y rendre, car tu dois aller trapper les ours, défricher des terres et te battre contre les Amérindiens. Alors, tu te rends à La Binerie pour manger ton seul repas de la journée. Tu prends soit un brunch comprenant sans faute des oeufs, du bacon, des patates pi des BINES (fèves au lard), ou alors tu prends le pâté chinois ou le ragoût de boulette de boeuf.

La Binerie Mont-Royal : 367, av. Mont-Royal Est

4e étape : Apprendre à manier la hache

img_9643

Une fois sur le plancher des vaches et le ventre plein, il faudra bien travailler un peu. Comme la plupart des premiers colons étaient des bûcherons, il faudra donc apprendre à manier la hache. Alors, rends-toi chez Rage pour lancer des haches.

*Avant d’y aller, décroche de ton rôle 2 secondes pour réserver ta place sur internet *

Sur place, tu auras une petite formation technique et ensuite tu pourras garrocher des haches sur une cible autant que tu le veux pendant une heure ou 2. Défoulement garanti ! Attention, fais pas ton smat, c’est plus difficile que ça en à l’air! Et puis, laisse tes talons hauts pi tes gougounes à maison, car les vrais bûcherons tiennent à leurs orteils… et parce que les gars chez Rage ne te laisseront pas participer 😉

img_9599-1 img_9722img_9919 img_9926img_9589

Une activité parfaite pour une sortie entre amis, un bachelor party, du team building, une date ou pour se remettre d’une journée de merde et imaginer la face de quelqu’un que t’haïs à la place de la cible.

Lancer de haches Rage Montréal : 1436, rue Amherst – CHAUSSURES FERMÉES OBLIGATOIRES

5e étapes : Danser le rigodon

Après avoir travaillé fort dans le bois, tu pourras te permettre un peu de divertissement. Dans ce temps-là, les sources de divertissement étaient assez restreintes:

1. Boire un coup de Caribou : le caribou est une boisson traditionnelle Canadienne française composée de vin rouge et d’alcool fort. Le mot caribou vient du micmac et signifie « celui qui creuse la neige ».)

2. Swigner la bacèsse dans le fond de la boite à bois : expression de gros québécois profond, assez connue, qui veut dire de baiser une petite grosse dans le fond de la grange à bois. (Charmante époque)

3. Danser une gigue et taper du pied : Veillées du Plateau : des soirée de danses traditionnelles et ils offrent aussi des cours de danse traditionnelle.

6e étape : Dormir dans une cabane de trappeur…en hiver

C’est là qu’on va voir si tu as vraiment la couenne dure comme les Québécois de l’époque qui avait l’habitude de dormir dans le frette. Trouves-toi une cabane sans eau, ni électricité et passes-y la nuit collé sur le poêle à bois. Si tu te réveilles vivant le lendemain matin et SANS gueule de bois, tu pourras alors prétendre être un VRAI colon québécois.

09ff382b84f09cb467069c1e8b26f213-2

Dormir dans une cabane de trappeur : Val des Lacs dans les Laurentides, environ 1h3o de Montréal.

 

Crédits photos: Marie-Hélène Brault

Pour ne rien manquer des prochains articles

Follow


DANS LE MÊME GENRE

INSTAGRAM
Encore plus de photos !