VOYAGE - PHOTO - CONSEILS & ACCESSOIRES - LIFESTYLE
Catégorie: Espagne

Shit happens – Des histoires de crottes

Au cours de mes quelques voyages, j’ai pu vivre de nombreuses aventures sur les routes mais aussi quelques aventures…de pommes de route. Il y a eu cette semaine complète en France où mon ami marchait systématiquement, jour après jour, dans la crotte de chien. Il y a eu cette fois à Marseille, où il ne s’en est pas rendu compte tout de suite. Alors, les gougounes pleines d’une grosse commission ont passé la nuit dans la chambre d’hôtel incognito. Au matin, lorsque nous avons découvert le pot aux roses, il s’est empressé d’aller racler ladite gougoune sur le bord du lavabo, provoquant ainsi des éclaboussures de chiure sur le miroir.  Tout ce qu’il y a de plus charmant pour la femme de chambre à qui, dans l’énervement et les rires, nous avons oublié de laisser du pourboire. Et puis, il y a eu toutes ces fois où mes partenaires de voyage et moi avons été victimes d’une diarrhée explosive synchronisée nécessitant habiles négociations, argumentation serrée ou carrément une bataille pour avoir droit à l’utilisation des toilettes en priorité. Eh oui, en voyage, il y a certaines barrières qui doivent tomber. Il y a aussi eu ces quelques fois au Vietnam, où mon ami s’est fait carrément chier dessus. Une fiente ici et là en provenance du ciel. Un oiseau ou un écureuil asiatique ? Qui sait…mais ça avait une drôle de couleur. Je ne me suis pas gênée de pouffer de rire en lui tendant des Wet Ones… Mais, rira bien qui rira le dernier… Parce qu'en terme de boutte d'la marde... c’est moi qui reçoit la palme d’or. C’était à Séville en Espagne. La chaleur accablante dépassant les 40 degrés, nous a incité à aller faire la farniente à l’ombre dans un parc. Après avoir choisi le meilleur spot tranquille pour s’installer, je me suis couchée dans l’herbe pour lire et faire la sieste. Pendant ma lecture, j’ai observé les aller et venus d’une calèche qui faisait le tour du parc pour les touristes. Une odeur de chnoute venait régulièrement me chatouiller les narines, mais j’accusais alors les chevaux de la calèche. C’est au moment de partir que le rideau est tombé. On m’a découvert une véritable tartinade crémeuse sur toute la largeur de mon derrière.  C'était comparable à une publicité de Nutella. J’ai pu retourner ma jupe pour constater l’horreur de la situation sous le regard larmoyant de mon ami qui arrivait à peine à prononcer un mot entre 2 éclats de rire. Dexter aurait pu confirmer que je m’étais trémoussée les fesses pendant plus d’une heure dans un numéro 2 bien frais. J’ai réussi à enlever le plus gros avec des lingettes humides, mais j’ai quand même dû rentrer à l’hôtel en métro avec... la marde au cul. Zut, flute, caca boudin.
Crédits photos: Marie-Hélène Brault

Pour ne rien manquer des prochains articles

abc

Dos d’âne sur une route d’Espagne

Rencontre imprévue sur une route espagnole. C’est en voulant jouer les photographes du National Geographic que je me suis retrouvée perdue sur une route cahoteuse d’Espagne. Une petite aventure improvisée dans l’objectif de prendre une photo panoramique de la petite ville de Ronda. Nous étions convaincus de pouvoir atteindre un point de vue sur la cité tel que présenté dans notre guide touristique. C’est au pif que nous nous sommes aventurés dans la première petite route de terre croisée. Sans indications, ni carte routière, ni GPS. Fenêtres grandes ouvertes et coudes sortis, nous roulions à bon train soulevant un nuage de poussière sur notre passage. L’état de la route précaire mettait à rude épreuve la suspension du véhicule. Sur ce chemin rocheux et sinueux, nous avancions suivant notre instinct tel des cowboys. Il ne manquait que la musique d’un harmonica et la boule de foin qui roule au vent. Sauf que notre fidèle monture n’avait rien d’un Jeep jacké. Nous vagabondions fièrement à bord d’une petite Peugeot bas de gamme louée à l’aéroport. Sur cette route étroite, chaque courbe surplombant une pente escarpée m’inquiétait. Les grincements de la carrosserie frôlant le sol rocailleux n’avaient rien de plus rassurant et menaçaient notre dépôt de garantie. Notre passage bruyant détonnait avec le calme du paysage aride. Après plusieurs aller-retour et culs-de-sac, nous sommes tombés face à face avec un quadrupède broutant tranquillement quelques brindilles au beau milieu de la route. What the f…?? Quand une petite Peugeot croise un âne sur une route, c’est qu’il y en a clairement un qui n’est pas à sa place… Aussi surpris que nous, l’âne nous a poliment cédé le passage en trottant nonchalamment jusqu’au bas côté. Nous avons poursuivi notre périple. La route ne cessait de se tortiller, nous nous enfoncions dans des terres inconnues, mais notre conviction était inébranlable. Puis une rivière enjambant notre route nous a obligés à rebrousser chemin. Il a fallu à nouveau déranger notre ami aux longues oreilles pendant son casse-croute. Il était clairement écrit « touristes » dans notre front. Alors, lorsque nous avons croisé un couple de locaux, ils nous ont gentiment demandé s’ils pouvaient nous être utiles. Dans un anglais baragouiné, nous avons compris qu’il y avait effectivement un point de vue dans les environs, mais à la vue de notre « attelage », ils semblaient douter de l’état dans lequel nous y arriverions. Après plusieurs virages, maisonnettes précaires, habitations rudimentaires, quelques poules et des champs à perte de vue, nous l’avons aperçu. Ronda. Nous y étions. Yé! Ça valait le détour et quelques égratignures sur une voiture de location. photo-10292
Crédits photos: Marie-Hélène Brault

Pour ne rien manquer des prochains articles

abc

Bijoux linguistiques du vieux continent

Quelques mauvaises traductions, absurdités ou frivolités de language en France et en Espagne

FRANCE

C'est ce qu'on appelle savoir recevoir un Québécois.

36121_10150213324855374_799500373_13055260_3263190_n

Les papes choisissent leur nom... et lui, il choisit le nom Innocent...

36121_10150213324865374_799500373_13055262_6082130_n

Bon appétit.

26687_10150217704590374_799500373_13188764_5547658_n  

Ça le mérite d'être clair et détaillé.

36121_10150213324860374_799500373_13055261_1529197_n

Dommage, on cherchait un hôtel sans meubles.

36121_10150213313085374_799500373_13055057_2874580_n

Le franglais de nos cousins français.

31270_10150213308450374_799500373_13054872_1868089_n

ESPAGNE

Le taux de criminalité a augmenté chez les légumes. Prenez garde à vos assiettes!

36121_10150213313760374_799500373_13055063_1636496_n

Hum, vous n’auriez pas un Robert de pommes de terre ? C'est ...meilleur.

36121_10150213313775374_799500373_13055064_3744751_n

Un divorce de cocos.

36121_10150213313780374_799500373_13055065_259193_n
Crédits photos: Marie-Hélène Brault

Pour ne rien manquer des prochains articles

abc
INSTAGRAM
Encore plus de photos !