VOYAGE - PHOTO - CONSEILS & ACCESSOIRES - LIFESTYLE
Auteur: Merryl B. Lavoie

5 commandements pour voyager en couple et revenir en couple

Voyager à deux, ça peut devenir un cauchemar si la «chicane pogne». Avec tout ce qu’on investit pour se payer quelques semaines de bon temps, ça serait bien de rentabiliser son argent et d’avoir du fun. Pour vrai.

1- Commencez mollo

Avant de partir pour un trekking de 4 mois en Amérique du Sud pas d’eau-pas de courant, essayez donc un petit tout inclus pendant 1 semaine ou un weekend à Tremblant. Si simple et insipide que ça puisse paraître, l’expérience vous en dira beaucoup sur la personnalité de votre tendre moitié lorsqu’elle est en situation inconnue. Et vous permettra de prévoir votre prochaine escapade.

2- Parlez-vous des vraies affaires

Es-tu plus solitaire ou sociable ? Es-tu leader ou suiveur ? Tu bookes chaque minute de ton carnet voyage ou laisses l’inspiration du moment te guider ? Quel est le degré de ton besoin d’intimité ? En mettant cartes sur table, vous avez plus de chance de voir vos besoins remplis et d’éviter le classique ben-voyons-qu’est-ce-que-t’as-t’es-ben-bête-quessé-j’ai-fait.

3- Parlez «me time»

Moi, je vis pour le «me time». Le «me time»», ça aide à passer du bon «us time». Il FAUT en parler. Pour éviter que ton chum pense que tu ne l’aimes plus quand tu lui annonceras que tu pars seul (e) pour l’après-midi ou que tu restes à l’hôtel pendant pendant son activité plate. Ou pour mieux prévoir votre horaire tsé.

4- Prévoir du temps pour s’aimer

Dans le tourbillon de tours guidés (et de moments de tension, pendant qu’on en parle), on peut oublier de passer du temps ensemble pour le simple plaisir. Une journée de farniente au parc. Au spa. Au bistro. Au lit. Sur le sable. Au restau en tête à tête. Faire des activités, c’est bien. Mais se retrouver en amoureux, ça n’a pas de prix.

5- Marcher sur son orgueil / faire des compromis

Il pleut. Ça fait 12 heures qu’il pleut. Ça fait aussi 12 heures que vous marchez en ville avec vos sacs de voyage sur le dos. Pas de parapluie, bien sûr. Et il fait frette aussi. Vous êtes à l’épicerie et commencez à vous obstiner sur quoi manger. La tension monte. Est-ce que c’est VRAIMENT le moment de gagner le débat à tout prix ? (Si tu réponds oui : penses-y donc encore un peu) Dans le fond, tu as le choix : tu peux passer une soirée enfermée dans ton microstudio brooklynois à te chicaner avec ta blonde ou à te coller. #truestory C’est ton call. Morceau de robot : fais lire ce billet à ta tendre moitié pour amorcer la discussion. Ou lui remettre dans la face quand vous reviendrez de voyage, gonflé à bloc. Ben non ; ça va bien aller. Arme-toi d’amour et laisse une petite partie de ton orgueil à la maison et tout va rouler. Promis promis. Bon voyage !abc

Comment ne rien faire au Chili

Ma cabane au Chili - Petite histoire d’une escale-farniente

Tu as envie de prendre un break d’excursions et de tours guidés ? De te perdre dans un village? D’être indécis(e) entre l’idée d’écouter une télé-réalité américaine cheap, de mariner dans un jacuzzi ou d’aller t’enfiler une couple de bières sur une terrasse au bord d’une rivière? Voici des suggestions pour faire une pause et ne rien faire au Chili. Direction Rapel, pueblo à 150 km de Santiago de Chile. La place est tout à fait accessible en bus (30$ pour un aller-retour en semi-cama à partir de Santiago, avec plusieurs départs chaque jour), mais je te conseille tout de suite d’amener un cell muni de son réseau pour le trajet : un chauffeur qui ne dit pas les noms des villes et qui n’arrête dans ladite ville que si on lui demande en personne, c’est pas mal un peu tannant. [caption id="attachment_4066" align="alignnone" width="1024"] Crédit photo : Merryl B. Lavoie[/caption] Une fois descendu(e) de l’autobus au bon endroit (remercie ton voisin de siège qui, lui, a son GPS), tu constateras par toi-même que l’action n’est pas au rendez-vous. Mais comme c’est exactement ça que tu veux, go ! Ton ultime arrêt : les Cabañas Rio Rapel. À savoir : l’adresse est sin numero. Donc, tu dois marcher la route de long en large et deviner quelle porte est celle de l’hôtel. C’est comme un petit jeu tsé. 😒 [caption id="attachment_4068" align="alignnone" width="1024"] Crédit photo : Merryl B. Lavoie[/caption] Pour un p’tit 75$/nuit, tu as une cabaña luxueuse avec cuisinette, lit double ultra confortable, le câble (allô Project Runway Teens !) et, pièce de résistance, un bain-tourbillon sur ta galerie privée. Alors, garroche-toi au plus vite dans ta cabane ! [caption id="attachment_4071" align="alignnone" width="1024"] Crédit photo : Merryl B. Lavoie[/caption] [caption id="attachment_4067" align="alignnone" width="1024"] Crédit photo : Merryl B. Lavoie[/caption] Une fois que tu as bien profité de ton jacuzzi et de la piscine de la place, tu pourrais aller faire un petit tour à la plage de Matanzas, située à 20 km de Rapel. Pour t’y rendre, tu dois prendre un bus, dont l’horaire m’est encore à ce jour un mystère : demande à la propriétaire des Cabañas ou à un commerçant du coin de t’aider. [caption id="attachment_4069" align="alignnone" width="1024"] Crédit photo : Merryl B. Lavoie[/caption] Ou tu pourrais simplement décider d’enfourcher un vélo et d’arpenter les routes de terre du village. Tu irais prendre l’air aux abords du Rio Rapel. Tu sortirais du village et t’enfoncerais dans les terres. Tu prendrais une bière (ou 2 ou 3) sur une modeste terrasse donnant sur le Rio avec des familles en visite. Tu observerais les habitants qui observent les passants (un classique universel), bien installés sur leur balcon. Tu lirais, tu écrirais, tu penserais. Et tu respirerais. Alors? Quelques jours de farniente ultime pendant ton voyage en Amérique du Sud, ça te dit? [caption id="attachment_4070" align="alignnone" width="1024"] Rio Rapel - Crédit photo : Merryl B. Lavoie[/caption]
Gabriel Silva Sin Numero, Navidad, Rapel
À 150 km de Santiago de Chile
Environ 75$/nuit
 
Si tu veux voyager en bus pendant ton périple au Chili, Recorrido est LA ressource pour réserver ton billet au meilleur prix possible. Un gros plus : éviter la réservation sur place auprès d’un commis qui, bien que très gentil, ne comprend pas pantoute très bien pas ton espagnol approximatif.
Crédit photo couverture : Merryl B. Lavoieabc
INSTAGRAM
Encore plus de photos !