VOYAGE - PHOTO - CONSEILS & ACCESSOIRES - LIFESTYLE

Les 21 icônes du Mile-End

Les institutions, commerces, lieux et personnages qui façonnent le visage du quartier.

Ils ont traversé le temps, ont marqué la communauté, ils ont parfois été oubliés un moment avant de refaire surface après avoir été rajeuni, mis à jour ou réinventé. D’autres ont complètement disparu, mais sont restés gravés dans les mémoires. Ils font du Mile-End, ce qu’est le Mile-End. Ils interagissent entre eux et forme un tout, un quartier, une communauté. Voici donc ma liste perso de ce que je considère être les piliers, des symboles, les emblèmes du Mile-End.

1. Le château d'eau et l'entrepôt St-Laurent
2. Le duel amical entre les cafés Olimpico et Club Social
3. Le Parc Lahaie et l'église St-Enfant-Jésus
4. La caserne de pompiers no. 30
5. Le bar Chez Serge
6. Tamey, la fleuriste du Mile-End
7. L'Église Saint-Michel-Archange
8. Le Rialto
9. Le quartier industriel et le chemin de fer
10. Les bagels
11. Arahova et le quartier grec
12. La communauté juive
13. Le Supermarché P.A.
14. Patsy, la Fée du Mile End
15. Le "Jimi Hendrix" du Mile-End
16. Le guitariste à la barbe blanche
17. La Fruiterie du Mile-End
18. Waxman - Tuxedo Espresso Barbier
19. Wilensky's Light Lunch
20. Le chat orange à 3 pattes
21. Mike, l'itinérant du P.A.

1. LE CHATEAU D’EAU ET L’ENTREPÔT ST-LAURENT

img_5123

Caractérisé par sa forme irrégulière due au petit terrain sur lequel il a été construit en 1924, l’immeuble n’a eu qu’une seule vocation au cours de son histoire, soit l’entreposage. On la reconnait de loin avec ses lignes blanches sur ses briques rouges et le château d’eau qui le surplombe. On peut l’observer le St.Lawrence Warehouse depuis le parc Lhasa-De Sela situé entre les rues St-Urbain et Clark à la hauteur de Van Horn.

2. LE DUEL AMICAL ENTRE LES CAFÉS OLIMPICO ET LE CLUB SOCIAL

img_5147

Ces 2 cafés quasi voisins sont sans contredit des institutions du quartier. Chaque habitué a sa préférence et entretient une petite guéguerre avec le commerce concurrent. En fin de compte, tout le monde y trouve son compte et les 2 endroits sont toujours pleins à craquer.

Olimpico: 124 rue St-Viateur

Club social: 180 rue St-Viateur

 

3) LE PARC LAHAIE ET L’ÉGLISE ST-ENFANT-JÉSUS

img_5122

Le parc était, à la fin du 19e siècle, le noyau central du village Saint-Louis-de-Mile-End (ancêtre du Mile-End). L’église a été construite en 1857 et le Parc a été récemment réaménagé et agrémenté d’une superbe fontaine. L’évènement « Noël dans le Parc » s’y installe tous les mois de décembre depuis 20 ans. Il est situé aux angles de St-Laurent et Laurier.

4) LA CASERNE DE POMPIER NO.#30

img_5119

Ce beau bâtiment aux allures de château a été construit en 1904-1905 pour servir d’Hôtel de Ville de Saint-Louis-du-Mile-End. Le balcon d’où le maire s’adressait aux foules témoigne de ce passé. L’édifice regroupait une salle de conseil, une caserne de pompiers, un poste de police, une cour du greffier, un dortoir, des écuries et un grenier à fourrage. Aujourd’hui, l’édifice abrite les pompiers de la caserne no.30 et le Musée des Pompiers auxiliaires de Montréal.

Caserne no.30 : 5, Laurier Ouest

 

5) LE BAR CHEZ SERGE

img_5150

Très prisé pour aller regarder une partie de hockey, le bar chez Serge est reconnu pour ses cocktails de 3 ou 6 onces servis dans des sceaux, sa bière glaciale, son taureau mécanique (le seul au Québec) et son orignal en soutif qui fait des clins d’oeil…la grande classe quoi… Chez Serge : 5301 St-Laurent

6) TAMEY, LA FLEURISTE DU MILE-END

img_5126

Son commerce, reconnu depuis 20 ans, est aussi un bric-à-brac du style « quartier chinois ». Fleurs et bricoles débordent jusqu’au trottoir. On reconnait l’endroit aux nombreuses cages d’oiseaux suspendues au balcon supérieur. Originaire de Hong Kong, cette mère monoparentale de 14 enfants travaille jours et nuits au milieu des fleurs. On dit qu’elle façonne l’esprit « villageois » du quartier… et le « village » lui a bien rendu. Puisqu’en 2013, elle est victime d’un incendie qui abime gravement son établissement. Le quartier se mobilise et lui offre immédiatement un grand support. Plusieurs milliers de dollars seront ramassés en quelques jours pour l’aider à reconstruire. Aujourd’hui rétablie, elle continue d’animer et de fleurir la rue Bernard. L’histoire de Tamey

Dragon Flowers : 159, Bernard Est

 

7) L’ÉGLISE SAINT-MICHEL-ARCHANGE

img_5134

Un autre symbole de l’hybridité culturelle du quartier. Le bâtiment d’inspiration byzantine, a été construit en 1915 pour la communauté irlandaise et polonaise. L’église catholique romaine est reconnue pour son dôme et son minaret (une tour habituellement attribuée aux mosquées) visible de pratiquement partout dans le Mile-End. L’église Saint-Michel-Archange: 105 St-Viateur Ouest

8) LE RIALTO

img_3863

Le monument historique a été construit à l’origine, en 1923-1924 pour être un cinéma de quartier. La façade de style beaux-arts s’inspire de celle du l’Opéra de Paris et l’intérieur de style néo-baroque est d’une rare beauté.  Aujourd’hui, le théâtre/salle de spectacle présente une programmation multilingue et multiculturelle, ancré dans le présent avec un clin d’oeil au passé.

Théâtre Rialto : 5723, Du Parc

 

9) LE QUARTIER INDUSTRIEL ET LE CHEMIN DE FER

img_4549

Le Mile-End est associé au chemin de fer depuis plus de 125 ans. Malheureusement, la gare du Mile-End n’a pas pu survécue à la construction du viaduc routier Rosemont–Van Horne en 1970. La voie ferrée demeure non seulement une délimitation du territoire, mais aussi un emblème pour le quartier. Une piste cyclable la longe désormais et la rumeur raconte que des projets sont en cours pour redonner au réseau ferroviaire ses attributs symboliques. L’arrivée d’entreprises en communications et nouvelles technologies dans le quartier industriel du Mile-End a donné un second souffle à ces quelques rues qui s’enlisaient. Leurs venues ont engendré l’ouverture et la renaissance de plusieurs commerces.

10) LES BAGELS

img_5125

Qui dit Mile-End, dit Bagels. Que ce soit Bagel Fairmont ou Bagel St-Viateur, les 2 sont des institutions incontournables. Ouverts 24h sur 24, leurs planchers sont couverts de graines de sésames. Il demeure à ce jour (selon moi, et bien d’autres Montréalais) les seuls et uniques « véritables bagels…au monde »

Bagel Fairmont: 74, Fairmont Ouest

Bagel St-Viateur: 263, St-Viateur Ouest

 

11) ARAHOVA ET LE QUARTIER GREC

img_5133

Le quartier du Mile-End (principalement l’avenue DuParc) est aussi connu pour être le quartier grec. Le restaurant Arahova est un classique. Sous la formule « apportez-votre vin ou votre bière », il ne faut pas manquer, le tzatziki, le feta et (of course) le souvlaki. apportez-votre vin ou votre bière, le resto est ouvert 24h sur 24. Arahova Souvlaki : 256 St-Viateur Ouest.

12) LA COMMUNAUTÉ JUIVE

img_5131

Symbole du multiculturalisme du quartier, les juifs hassidiques font partis intégrante du décor et de la culture du Mile-End.

13) LE SUPERMARCHÉ P.A.

img_5238

Que serait le Mile-End sans son épicerie P.A. ?! Toujours grouillante de monde, l’endroit est l’épicerie principale du quartier. On l’apprécie pour la fraicheur de ses produits, la variété et les très bon prix. Désormais aussi offert en version « Nature », le pendant « bio abordable » du P.A. a repris les locaux originaux au coin du boulevard St-Joseph. Supermarché P.A.: 5242, Du Parc P.A. Nature : 5029, Du Parc

14) PATSY, LA FÉE DU MILE-END

img_5241

D’origine belge, l’artiste Patsy Van Roost habite le quartier depuis plus de 20 ans. Elle explore le secteur et crée des expériences participatives et rassembleuses qui encouragent les gens à se rencontrer et surtout, à se raconter. Elle est à l’origine de ce qu’elle appelle des “dispositifs-signalétique” attachés aux clôtures ou enroulés autour des arbres et des imprimés au pochoir sur les trottoirs, murs et vitrines. Sa démarche est inspirante et ajoute de la couleur et de la chaleur au quartier.    -crédit photo : Patsy Van Roost- Patsy Van Roost – Projets urbains

 

15) LE « JIMI HENDRIX » DU MILE-END

img_5149

Personnage haut en couleur, ont le remarque rapidement grâce à ces vêtements extravagants rappelant grandement le style « Jimi Hendrix ». Je l’ai souvent aperçu dans l’autobus 80/435 , sur l’avenue DuParc ou au P.A.

16) LE GUITARISTE À LA BARBE BLANCHE

img_5132

Armé de sa guitare classique et de son chapeau, il agrémente avec brio l’ambiance du patelin. On l’entends souvent gratouiller devant le Starbuck, le Toi, Moi, Café ou devant le P.A.

 

17) LA FRUITERIE DU MILE-END

img_5148

Difficile de s’imaginer le quartier sans Bob et sa fruiterie. Un autre commerce qui a bénéficier de la générosité de ses fans qui ont fait un don pour maintenir le commerce en affaires. La fruiterie offrant une très grandes variétés de fruits, légumes, produits et plats préparés exotiques ou traditionnels répondant très bien multiculturalisme et l’hédoniste montréalais.

Fruiterie du Mile-End: 5686, Du Parc

 

18) WAXMAN – TUXEDO ESPRESSO BARBIER

photo

Ouvert depuis 1927, l’établissement a fait sa renommée avec les smokings. Il se spécialise en vente, location et ajustements de tenues de gala pour monsieur. La très chic institution qui a récemment réinventé sa formule pour ajouter un service de barista et de barbier, est un véritable man’s cave pour dudes distingués et branchés.

Waxman 4605, Du Parc

 

19) WILENSKY’S LIGHT LUNCH

img_5170

Le casse-croûte qui a figé dans le temps…quelque part dans les années 50. J’adore ça ! Ouvert en 1932 par Harry Wilensky, originaire de Russie, ce fût d’abord une boutique de cigares/barbier/librairie. C’est son fils qui le convaincra d’acheter un grill pour vendre des sandwichs. La beauté de l’endroit, c’est la simplicité de la bouffe. LE sandwich « spécial Wilensky »: du salami et du bologne grillés, servis dans un pain rond, avec une touche de moutarde…JAUNE (of course) ! Plus simple que ça tu meurs. Ça fait changement de plats fusion-déconstruit-réinventé-branché-top-de-l’heure.

Wilenksy : 34, Fairmount Ouest

 

20) LE CHAT ORANGE À 3 PATTES

fullsizerender

Difficile à apercevoir, il n’en demeure pas moins qu’il est particulièrement…weird. Affectueux, il se laisse approcher et ronronne si on lui gratouille les derrières d’oreilles. Il boite, non sans difficulté, habituellement autour des rues Hutchison et Labadie.

 

21) MIKE, L’ITINÉRANT DU P.A.

img_5144

Aussi appelé le Prince du Mile-End, le célèbre et mystérieux clochard a erré pendant plus de 30 ans, été comme hiver, sur l’avenue du Parc et ses environs. Son carrosse d’épicerie rempli de cochonneries sur lesquelles était juché un petit piano à piles annonçait qu’il était dans les parages. Le sans-abri avait trouvé refuge à l’épicerie P.A et au Copie 2000 qui l’avait prit sous leurs ailes. Décédé à l’âge de 82 ans, en 2014, il a laissé un grand vide dans la communauté endeuillée. On raconte qu’il a quitté l’Italie à l’âge de 20 ans et qu’il a attérit à Montréal après un court séjour au Brésil. Il aurait travaillé comme pâtissier-boulanger pendant des années, mais sa vie aurait déraillé à la suite d’une rupture dont il ne s’est jamais remis. Toute son histoire.

Résumé à conserver sur votre mobile:

img_0052
Crédits photos: Marie-Hélène Brault

Pour ne rien manquer des prochains articles


DANS LE MÊME GENRE

  1. J’ai tu hate de rentrer!!!

INSTAGRAM
Encore plus de photos !