VOYAGE - PHOTO - CONSEILS & ACCESSOIRES - LIFESTYLE
EN LECTURE

Sur les routes de Charlevoix et une visite au Boot...

Sur les routes de Charlevoix et une visite au Bootlegger

Balade à moto sur les chemins d’une des plus belles régions du Québec

Quand on m’a invitée à aller faire un weekend de moto à Charlevoix, je dois avouer que je n’étais pas full enchantée. 6 ans après mon accident de scooter au Vietnam qui m’a coûté 8 mois de physiothérapie, j’ai eu l’occasion de remonter quelques fois sur un scooter avec une certaine réticence. Mais là, l’idée de chevaucher une moto beaucoup plus puissante qu’un scooter, de faire de l’autoroute à plus de 100km/h et ce pour un weekend complet me laissait assez perplexe merci. À ma plus grande surprise, j’ai adoré l’expérience. Sans être super fan des virages serrés qui font pencher la moto sur le côté, je dois reconnaitre que c’est une des meilleures façons d’apprécier la route et ses paysages.

À moto, en voiture (ou à vélo pour les super motivés), les routes de Charlevoix sont à découvrir et redécouvrir, on se tanne pas.  🎬👆🏻👀

Les itinéraires pour le weekend organisé par Huot.

Sur le bord de l’eau – Les éboulements
De Baie St-Paul au Parc des Hautes Gorges Malbaie
Du Parc des Hautes Gorges Malbaie vers Manoir Richelieu

Souper et visite à la Maison du Bootlegger

Un steakhouse et speakeasy

Dans le cadre du même weekend, le souper du samedi soir était prévu au steak house la Maison du Bootlegger. Je n’avais jamais entendu parler de l’endroit, mais désormais, t’as pas fini de m’en entendre parler. Je crois que c’est carrément un must de la région. C’est à la fois un excellent restaurant et une salle de spectacle pleine d’ambiance dans un lieu historique où se cachait un speakeasy à l’époque de la prohibition.

On peut y manger ou simplement le visiter le jour et le soir. Je conseille fortement au minimum la visite et l’achat de quelques produits maison, mais le vrai MUST selon moi c’est la totale, soit le souper avec la visite et le spectacle en fin de soirée. La spécialité : les grillades (végétarien d’abstenir). Une table d’hôte simple, mais recherchée te propose quelques choix de viandes cuites sur notre PIT au charbon de bois à l’érable aromatisé aux copeaux d’hickory.  Note : Il faut réserver bien en avance par contre pour les repas.

Une visite et un peu d’histoire

Après avoir fait le choix de menu, on nous amène en petit groupe pour la visite guidée de la maison. L’entrée cachée nous fait d’abord descendre quelques marches pour ensuite nous faire monter au grenier.

Bien que la prohibition n’ait pas été en vigueur au Canada, plusieurs régions au Québec, comme Charlevoix ont été déclarées des régions sèches par ses dirigeants et donc l’alcool y était illégal. La Maison de Bootlegger abritait un bar speakeasy au grenier: le très sélect Club des Monts. Ce qui est très particulier, c’est que le propriétaire, un américain excentrique du nom de M. Norie Sellar, a déménagé cette maison, pièce par pièce de Ste-Agnès dans l’Arrière-Pays de Charlevoix à son endroit actuel. Un minutieux travail de plusieurs années. Mais au moment de la reconstruire, il en profita pour remanier les pièces du rez-de-chaussée afin de créer des passages secrets afin de déjouer l’escouade des moeurs.

Comme les tables de jeu étaient interdites, ils ont placardé le sol d’une pièce… il était ensuite couvert d’un tapis où on alors on faisait passé la pièce pour une salle de jeux… pour enfants… pas bête M. Sellar !

La chambre de madame cachait une trappe sous la fenêtre pour faire entrer l’alcool dans la maison.

Dessert et rock and roll

Pour le dessert, j’ai testé le dessert préféré du propriétaire initial, Monsieur Sellar : une orange bouillie avec de la crème de menthe verte. Weird, collant, mais franchement pas mauvais du tout. Avis aux curieux 🙂

Après le dessert c’est l’arrivée du band et la distribution de chapeaux et perruques pour tout le monde. Heureusement que le ridicule ne tue pas, car ça serait un carnage. Pendant que le band défile les grands succès de rock des 50 dernières années, l’ambiance est à son comble, ça chante, ça tape du pied ! Une chose est certaine, l’état d’âme de cette maison est bien réelle et elle ne laisse pas sa place, même plus de 150 ans plus tard !

3 musiciens sur le plus petit « stage » ever.

Mention spéciale pour l’excellent petit guitariste au regard creepy !

Le spectacle se termine avant minuit, car crois-le ou non, les propriétaires actuels habitent 12 mois par année dans cette maison. Prévois un chauffeur désigné ou alors un taxi pour rentrer, parce qu’on ne va pas dans un speakeasy sans boire un verre ou 2 et l’ambiance porte au party tsé. Un incontournable de Charlevoix.✔️

Charlevoix x Bootlegger : J’ai adoré et j’y retournerai !

La moto: j’y remonterai, bien cramponnée sur le siège passager 😉

 

 


Convaincue que le voyage est d'abord et avant tout un état d'esprit, elle observe, goûte, photographie, écoute et explore en permanence dans le "beat" d'une voyageuse. Que ce soit dans sa ville natale, Montréal, ou partout ailleurs au monde, elle recherche les beautés d'ici et d'ailleurs.

DANS LE MÊME GENRE

INSTAGRAM
Encore plus de photos !