EN LECTURE

Checklist pour une pharmacie de voyage

Checklist pour une pharmacie de voyage

Quoi apporter dans ses valises pour prévenir et guérir

Voyager, c’est ben l’fun, mais parfois on peut avoir des petits (ou des gros) bobos. Malheureusement, shit happens comme on dit, parfois littéralement… il vaut mieux avoir avec soi une petite pharmacie adaptée à ta situation et à ton voyage.

À TÉLÉCHARGER ET À IMPRIMER 👉🏻

Checklist pour pharmacie de voyage

 

 

 

 

 70% des voyageurs tombent malade durant leur voyage*

Les longues heures de vol dans un avion à l’air sec plein de microbes stagnants et l’arrivée dans un pays aux bactéries étrangères mettent à rude épreuve ton système immunitaire… et digestif. Ça, c’est plate, mais souvent c’est léger ou facilement traitable. Par contre, dans certaines régions du monde, il y des maladies et des problèmes plus graves qui qu’ils faut absolument prévenir.

NON, ce n’est pas si simple de trouver des médicaments sur place

À part un cachet pour un mal de tête, il n’est pas évident de trouver des remèdes qui nous conviennent à l’étranger. Chaque pays a ses règles et normes quant aux médicaments. Et puis, quand on est malade, on n’a pas envie de courir toute la ville pour se trouver des immodiums. You know… Et puis, 30% des médicaments sont contrefaits dans plusieurs pays du monde**

Fek, ça veut pas dire de trainer 20kg de médoc dans ta valise. Mais un minimum pour soulager les petits maux et prévenir les gros maux.

Aux grands maux, les grands moyens, j’ai donc demandé conseil à Stephanie El-Chakieh, pharmacienne et fondatrice de Volyse, une application mobile pour voyager en santé, de m’éclairer sur les bons choix à faire.

1. Tes médicaments d’ordonnance habituels

Toutes les prescriptions que tu prends sur une base régulière ou occasionnelle. À mettre dans ton bagage à main, en quantité suffisante pour parer à toute éventualité. Laisse-les dans leurs contenants originaux avec ton nom dessus. Tsé, tu voudrais pas que les douaniers pensent que tu fais du trafic en sideline. Il est aussi recommandé de trainer une copie de prescription avec toi. Demande à ton pharmacien, il va t’imprimer ça en 2 secondes.

Aussi, il est préférable de valider avec un professionnel spécialisé en santé-voyage que les médicaments que tu traines avec toi sont légaux dans le pays que tu planifies visiter… ça peut être considéré comme un crime, et ton statut de touriste ne les fera pas brailler.

2. Une trousse de base

Que tu partes dans le fin fond de la brousse ou dans un tout-inclus, tu devrais avoir avec toi tout ce qu’il faut pour soulager des maux bénins, mais qui pourraient gâcher tes précieuses vacances.

  • des analgésiques pour la fièvre, maux de tête, et autres maux (ex. Tylenol®, Advil®)
  • des antihistaminiques (utiles en cas de réaction allergique, mais aussi pour calmer les piqûres d’insectes, les légers coups de soleil et les autres irritations cutanées mineures) (ex. Benadryl® ou ceux-ci sans somnolence Claritin® Réactine®)
  • des sachets de réhydratation orale (très important lors de diarrhée et vomissement)
  • des antidiarrhéiques (ex. Imodium®)
  • des antinauséeux (ex. Gravol®) pour contrer le mal des transports ou pour autres maux de coeur)
  • un chasse-moustique et/ou un moustiquaire
  • un onguent antibiotique (ex. Polysporin®)
  • une crème d’hydrocortisone 1%
  • un thermomètre avec une pile neuve (la fièvre est un symptôme important à surveiller en voyage)
  • de la crème solaire (30 FPS minimum)
  • du gel désinfectant pour les mains

 

À conserver dans l’emballage originale ou bien identifiés dans un étui à pilules. Tsé quand le décalage horaire te rentre dedans…

Pour ce que tu souhaites conserver avec toi en cabine, mets tout ça dans un fourre-tout transparent ou sac ziploc. Les douaniers aiment bien ça voir tout ton attirail…

3. Une trousse de premiers soins

Quand tes gougounes te rappelleront que tu as perdu l’habitude de marcher des heures avec elles, tu seras bien content(e) d’avoir une tralée de pansements avec toi. Outre ces derniers que je traine en quantité industrielle pour mes petits petons fragiles, il n’est pas nécessaire de trainer de grande quantité des autres items. Par contre, un minimum pourrait t’être franchement utile. J’aurais bien aimé avoir quelques bandages avec moi lors de mon accident de scooter au Vietnam… au lieu de couvrir ma plaie avec une serviette en me rendant à « l’hôpital ». #TrueStory #NeverAgain

  • des pansements adhésifs de différentes tailles
  • de la gaze et du bandage
  • du ruban adhésif médical
  • une pince à épiler ou pince à tique (pour une écharde ou une tique)
  • un antiseptique pour les bobos sous forme de lingettes ou autre (ex. tampons individuels d’alcool)
  • des petits ciseaux à bout rond
  • 1 paire de gants stériles

4. Les médicaments et les traitements selon la région visitée

C’est vraiment essentiel de consulter une clinique du voyageur ou un service comme Volyse avant de partir. On te conseillera selon ta destination. Certains pays exigent même certains vaccins pour pouvoir y entrer, ça serait plate que tu l’apprennes en arrivant à la frontière…

Selon les conseils reçus:

  • Prescription selon la destination (par exemple, contre le paludisme ou la Malaria)
  • Médicamentation pour le mal des montagnes
  • Antibiotiques pour la diarrhée du voyageur
  • Ou tout autre prescription jugée nécessaire par un professionnel en santé-voyage.

5. Les petits plus

Sans être essentiel, ça peut aider. Même si tu en utilises jamais à la maison, n’oublie pas qu’on est plus sensible en voyage (nouvelles bactéries + manque de sommeil). Et comme on veut sortir et en profiter, même si on a des petits dérangements, tout ce qui pourra les amoindrir sera bienvenu.

[Tranche de vie] : en un mois au Vietnam, j’ai jamais pu trouver de l’aloès ou après-soleil, personne ne savait de quoi je parlais.

  • des antiacides (ex. Tums® ou Zantac®) ou autres médicaments pour les dérangements digestifs (ex. Peptobismol en capsule)
  • un pouche-pouche antiseptique pour la gorge ou en pastilles (ex. Chloraseptique en format voyage) – un must pour moi
  • une solution saline nasale (ex. Sinus Rinse, ça te casse un rhume ça) – un autre must pour moi
  • un décongestionnant nasal oral
  • un antitussif (ex. Helixia® offert en format voyage)
  • un traitement contre la constipation
  • des gouttes d’hydratation oculaire (c’est sec longtemps dans l’avion, avis aux porteurs de lentilles et aux yeux sensibles)
  • des chaussettes de compressions (surtout pour les vols de plus de 4h et si tu es à risque pour les caillots de sang)
  • de la mélatonine pour aider pour le décalage horaire
  • des capsules pour purifier eau (mal pris à l’hôtel ou ailleurs, si tu ne peux pas boire l’eau locale)
  • un après soleil ou aloès
  • un baume pour prévenir et soulager l’irritation due aux frottements (ex. Frotti Frotta de Cocooning Love)
  • des pansements pour ampoules
  • de l’arnica ou de l’huile chinoise pour les muscles endoloris
  • un bandage élastique (si tu te foules une cheville juste en descendant du lit)
  • un auto-injecteur d’épinéphrine pour allergies graves
  • une crème antifongique pour les diaper rash de bébé ou infection fongique/pied d’athlète (ex. Clotrimazole 1%)

 

Selon ta sensibilité et le nombre de voyageurs, adapte la quantité à trainer dans tes valises. Dans tous les cas, consulte ton pharmacien pour t’assurer de la dose adéquate et de leur compatibilités avec ta situation personnelle.

👈🏻À TÉLÉCHARGER ET À IMPRIMER

Checklist pour pharmacie de voyage

Sur ce, je te souhaite un beau voyage … en santé !

Sources : *International travel health guideline 2016, Epidemiology & The Pre-Travel Consultation CDC 2018, Kristina M. Journal of Travel Medicine September 2017, **Pharmaceutical Quality & Counterfeit Drugs – CDC 2018 Yellow Book | Travelers’ Health et Volyse.

Crédit pour toutes les photos : Marie-Hélène Brault

Banc d’essai: Merci à Cocooning Love de m’avoir permis d’essayer leur produit. ICI ╳ AROUND approche généralement elle-même ses partenaires, et dans tous les cas, garde le choix de l’angle rédactionnel de ses contenus. ICI ╳ AROUND ne collabore qu’avec les marques qui rejoignent sa ligne éditoriale et les goûts et préférences de son éditrice. Politique éditoriale


Convaincue que le voyage est d'abord et avant tout un état d'esprit, elle observe, goûte, photographie, écoute et explore en permanence dans le "beat" d'une voyageuse. Que ce soit dans sa ville natale, Montréal, ou partout ailleurs au monde, elle recherche les beautés d'ici et d'ailleurs.

DANS LE MÊME GENRE

INSTAGRAM
Encore plus de photos !